Actualités

image
Racisme: nouvelles répliques après PSG-OM, Neymar au coeur des débats Accusations croisées de racisme par médias interposés, réseaux sociaux en effervescence avec Neymar au centre des débats: vidéos à l'appui, PSG et OM fourbissent leurs armes en vue de la
image
Au-delà de l'urgence, un plan de relance pour préparer la France de 2030 Avec son plan de relance de 100 milliards d'euros sur deux ans, qu'il présente jeudi, le gouvernement entend préparer la France de 2030 et aller au-delà du seul rebond de l'économie
image
Feu vert pour un plan historique de relance de l'UE Les dirigeants des 27 ont conclu mardi à l'issue d'un sommet marathon un accord historique sur un plan de relance post-coronavirus, basé pour la première fois sur une dette commune, et vont
image
Orages et pics de chaleur en cette journée de chassés-croisés La France était partagée entre la torpeur estivale, risques d'orage et possibles pics de pollution en ce vendredi de chassés-croisés sur les routes.
image
Un sommet UE-Chine virtuel pour dissiper les vents mauvais Européens et Chinois organisent lundi un sommet en visioconférence pour tenter d'aplanir leurs nombreuses divergences et préparer une réunion extraordinaire de leurs dirigeants, dont le
image
Trump vs. Bolton: duel judiciaire autour d'un livre critique sur le président américain "Ceci est le livre que Donald Trump ne veut pas que vous lisiez."
image
A Londres, le touristique marché de Camden rouvre prudemment Avec des commerçants "heureux" mais des clients qui se font encore désirer, le très touristique marché de Camden à Londres a rouvert prudemment ses portes lundi après deux mois et demi
image
Hong Kong: Washington ouvre la voie à des sanctions Les Etats-Unis ont formellement conclu mercredi que Hong Kong ne jouissait plus de l'autonomie promise par la Chine, ouvrant la voie à de possibles représailles commerciales, qui constituent
image
Crise sanitaire: la France va soutenir davantage les secteurs économiques les plus touchés Exonérations, reports de cotisations : le gouvernement va à nouveau sortir son carnet de chèques pour les secteurs économiques les plus touchés par la crise sanitaire, mais a prévenu que
image
Déconfinement ou pas, les frontières restent fermées   Le déconfinement s'arrête aux frontières: malgré la levée progressive des restrictions nationales prises contre le coronavirus, aucun pays ne s'aventure encore à prédire une reprise prochaine
* * * * * * * * * *
image image image image image image image image image image

L'économie

Sport

Le navire de croisière Zaandam, qui a erré pendant des jours après avoir été rejeté par plusieurs pays d'Amérique latine parce qu'il transportait des passagers atteints du

coronavirus, a accosté jeudi en Floride, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Les garde-côtes, le département à la Sécurité intérieure, les responsables de la santé et le comté de Broward sont parvenus à la décision d'autoriser les navires de croisière Zaandam et (son adjoint) Rotterdam à accoster à Port Everglades", dans la région de Fort Lauderdale, avait annoncé plus tôt dans la journée sur Twitter le maire de cette ville, Dean Trantalis.

"Je suis très heureux de pouvoir partager cette bonne nouvelle avec vous (...). Votre voyage de retour à la maison peut bientôt commencer", a dit aux passagers le capitaine du Rotterdam, Bas Van Dreumel, selon un message audio transmis à l'AFP par l'un d'entre eux.

"Ce fut un long périple", a ajouté le capitaine.

Le sort du Zaandam, qui a quatre morts à son bord, a fait l'objet de difficiles négociations en Floride.

Le gouverneur de cet État où résident de nombreux retraités, Ron DeSantis, s'était d'abord opposé à son arrivée, affirmant qu'il ne voulait pas se voir "refourguer" des malades qui épuiseraient les ressources locales face au Covid-19.

Il a ensuite fait marche arrière, disant à la chaîne Fox News qu'il ne s'était pas rendu compte que des Américains se trouvaient à son bord.

Et le président américain Donald Trump a reconnu la nécessité d'évacuer les passagers. "Nous devons aider les gens. Ils sont dans le pétrin", a-t-il lancé, annonçant par ailleurs que les Britanniques et les Canadiens parmi eux seraient évacués.

L'épidémiologiste Anthony Fauci, chargé de conseiller la Maison Blanche sur le coronavirus, a lui aussi pesé sur le sujet.

"Il faut prendre soin des gens malades. On a juste l'obligation de le faire. Et le plus vite possible", a dit l'expert, en appelant à l'évacuation des personnes saines.

Un autre navire de croisière, le Coral Princess, avec à son bord 12 cas diagnostiqués de coronavirus, est lui aussi en train de naviguer vers le port de Fort Lauderdale, en Floride, a indiqué jeudi à l'AFP la compagnie maritime Princess Cruises.

Jusqu'ici, sept passagers et cinq membres d'équipage ont été testés positifs, sur 13 tests effectués. Au total, 1.898 personnes se trouvent sur le Coral Princess, qui doit à son tour accoster à Fort Lauderdale samedi, toujours selon Princess Cruises.

- Bus désinfectés -

Pour le Zaandam, une sortie de crise s'était profilée jeudi matin: un responsable local, Michael Udine, avait indiqué sur Twitter qu'une commission avait approuvé de manière "conditionnelle" le plan de débarquement proposé par Carnival, propriétaire de la compagnie de croisières Holland America.

La compagnie exploite le Zaandam et le navire envoyé à sa rescousse avec notamment des vivres, du personnel et des tests de dépistage du Covid-19, le Rotterdam. Quelque 400 passagers sains ont été transférés du Zaandam vers le Rotterdam.

Quatre personnes sont mortes sur le Zaandam. Les causes de leur décès n'ont pas été divulguées et depuis le 22 mars, 250 passagers et membres d'équipage ont eu des symptômes similaires à ceux de la grippe, selon la compagnie Holland America.

Neuf personnes à bord ont été testées positives au nouveau coronavirus, selon Carnival.

"Nous avons un hôpital qui a la capacité d'accueillir certaines des personnes gravement malades", a dit le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, dont l'Etat compte plusieurs milliers de personnes atteintes du virus. Ces passagers très malades seraient 13 selon la compagnie qui compte aussi un membre d'équipage nécessitant une prise en charge hospitalière.

Les deux navires transportent 1.250 passagers, dont des Américains et des Canadiens, et 1.186 membres d'équipage.

Selon le plan de débarquement, environ 1.200 personnes qui ne sont pas malades pourraient rentrer chez elles en avion. Elles seraient transportées dans des véhicules "désinfectés, avec des contacts limités entre personnes, et elles porteraient des masques", a expliqué Holland America mercredi.

"Les ressortissants étrangers seront transportés par bus vers l'aéroport, mais ils n'iront pas à l'intérieur de l'aéroport. Ils iront directement dans l'avion", a précisé M. DeSantis.

D'après l'une des responsables du comté de Broward, Barbara Sharief, le débarquement des 1.200 personnes saines pourrait prendre jusqu'à quatre jours.

Le Zaandam, qui a quitté Buenos Aires le 7 mars, devait finir son voyage au Chili le 21 mars, mais a dû changer de trajectoire à cause du virus.afp, photo - Draceane, Wikimedia.